spiritualiste


spiritualiste

spiritualiste [ spiritɥalist ] adj. et n.
• 1831; « idéaliste » 1771; de spiritualisme
Philos. Propre au spiritualisme.
N. Partisan du spiritualisme.
⊗ CONTR. Matérialiste.

spiritualiste adjectif et nom Relatif au spiritualisme ; adepte du spiritualisme.

spiritualiste
adj. et n. PHILO Qui se rapporte au spiritualisme.
|| Subst. Adepte du spiritualisme.

⇒SPIRITUALISTE, adj. et subst.
I. — Adj. et subst.
A. — [Corresp. à spiritualisme A 1] PHILOS., RELIG. (Personne) qui professe le spiritualisme ou qui se réclame de cette doctrine. Synon. immatérialiste; anton. matérialiste. Le spiritualiste n'est pas celui qui croit à deux substances grossièrement accouplées [le corps et l'esprit]; c'est celui qui est persuadé que les faits de l'esprit ont seuls une valeur transcendantale (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 478):
1. D'une part les matérialistes s'obstinent à parler des objets comme si ces derniers ne consistaient qu'en actions extérieures (...). D'autre part les spiritualistes s'entêtent à ne pas sortir d'une sorte d'introspection solitaire où les êtres ne sont regardés que fermés sur soi, dans leurs opérations « immanentes ».
TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 49.
HIST. DE LA MÉD. Médecin spiritualiste. Médecin qui faisait intervenir la notion d'esprits animaux, d'entités dont l'existence ne peut être prouvée et qui sont indépendants de la matière, pour expliquer les phénomènes de la vie (d'apr. LITTRÉ-ROBIN 1858). S'il eût vu mon père, il eût vu un médecin spiritualiste, qui, comme tel, croyait en un Dieu distinct du monde et à une âme distincte du corps (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 9).
B. — [Corresp. à spiritualisme A 2 b] Vx ou péj. (Personne) qui s'attache essentiellement à la vie spirituelle dégagée des sens, qui place la vie ou les biens spirituels au-dessus de tout. Il rencontra dans l'objet de sa première passion, lui (...) spiritualiste en amour, une femme qui avait pris en horreur la sensiblerie allemande (BALZAC, Ferragus, 1833, p. 24). Elle me toisa: « On voit bien que vous n'avez jamais eu faim » dit-elle (...). Je compris qu'elle m'avait cataloguée « une petite bourgeoise spiritualiste » (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 237).
II. — Adj. [En parlant d'un inanimé]
A. — [Corresp. à spiritualisme A]
1. Qui est relatif au spiritualisme, qui s'inspire de cette doctrine. Anton. matérialiste. Croyance, philosophie spiritualiste; école, ouvrage spiritualiste. Tandis que le poète des Méditations s'épanche noblement sur l'immortalité de l'âme et déploie à larges nappes les vieux arguments spiritualistes, le philosophe de la Vie intérieure écrit ces petits vers:J'ai dans mon cœur, j'ai sous mon front Une âme invisible et présente (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 39). La grande erreur des doctrines spiritualistes a été de croire qu'en isolant la vie spirituelle de tout le reste, en la suspendant dans l'espace aussi haut que possible au-dessus de terre, elles la mettaient à l'abri de toute atteinte (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 268).
2. P. anal.
a) Qui présente les caractères du spiritualisme. Il est important que la faillite du matérialisme n'amène pas une réaction spiritualiste. Puisque la civilisation scientifique et le culte de la matière n'ont pas réussi, la tentation peut devenir grande de choisir le culte opposé, celui de l'esprit (CARREL, L'Homme, 1935, p. 341).
b) Qui est d'une haute spiritualité; qui s'attache essentiellement aux valeurs spirituelles, qui est dégagé des plaisirs matériels, physiques, sensuels. [G. de Nerval] évoque dans le Voyage en Orient l'amour spiritualiste de Francesco Colonna et de Lucretia Polia (DURRY, Nerval, 1956, p. 102).
c) Domaine artist. (beaux-arts, litt., mus.). [En parlant d'une œuvre, d'un style] Qui représente les choses de manière symbolique, idéaliste. Anton. matérialiste, réaliste, naturaliste. L'art spiritualiste des Arabes, d'où toute image est bannie (...), dérobe aux regards les visages, souvent voilés par surcroît, et emprunte au désert sa monotonie solitaire, si propre d'autre part à suggérer l'unité abstraite de Dieu (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 90).
— [En parlant d'un artiste, d'un écrivain] Qui a cette conception de l'art. Synon. idéaliste. On n'est pas un écrivain spiritualiste avec un style aussi coloré [que celui de Huysmans], aussi bellement matérialiste. On ne peut être un vrai spiritualiste qu'avec un style gris... Mais pourquoi, mon Dieu, s'enrégimenter tout à fait ou dans le camp naturaliste ou dans le camp spiritualiste? (GONCOURT, Journal, 1891, p. 38). V. spiritualisme ex. de Goncourt:
2. On va, accusant de sensualisme les statuaires qui font des femmes véritables avec des seins qui peuvent porter du lait et des hanches qui peuvent concevoir. Mais s'ils faisaient au contraire des draperies bourrées de coton et des figures plates comme des enseignes, on les appellerait idéalistes, spiritualistes. Ah oui! c'est vrai: il néglige la forme, dirait-on; mais c'est un penseur!
FLAUB., Corresp., 1846, p. 322.
B. — Rare, vx. Du spiritisme. Synon. spirite. Expériences spiritualistes (Lar. Lang. fr.). Empl. subst. Personne qui s'adonne au spiritisme. Un voyageur préoccupé de psychologie trouverait dans la fréquentation de ceux que l'on appelle ici des spiritualistes et qui, réellement, sont des spirites, le plus intéressant sujet d'étude (BOURGET, Outre-Mer, 1895, pp. 176-177 ds REY-GAGNON Anglic. 1980).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist 1. 1771 subst. « immatérialiste » (Trév.); 2. a) 1802 adj. « qui a trait au spiritualisme » (BONALD, Législ. primit., t. 1, p. 68); b) 1830 médecins spiritualistes (Encyclop. méthod. Méd.); c) av. 1889 synon. de spirite (VILLIERS DE L'ISLE-ADAM ds Lar. Lang. fr.). Dér. du lat. spiritualis « qui concerne l'âme, l'esprit » (v. spirituel); suff. -iste. Le sens 2 c est empr. à l'angl. spiritualist att. en 1832 (v. NED Suppl.2), v. spiritualisme. Fréq. abs. littér.:181. Bbg. GORCY (G.). Cf. bbg. spiritualité.

spiritualiste [spiʀitɥalist] n. et adj.
ÉTYM. 1771, Trévoux, n.; de spiritualisme.
1 (1831). Du spiritualisme, en tant que doctrine philosophique et attitude morale. || Doctrine, école spiritualiste. || Croyance spiritualiste en un Dieu personnel (→ Neutralité, cit. 3).
0 Si Israël avait eu la doctrine, dite spiritualiste, qui coupe l'homme en deux parts, le corps et l'âme, et trouve tout naturel que, pendant que le corps pourrit, l'âme survive, cet accès de rage et d'énergique protestation n'aurait pas eu sa raison d'être.
Renan, Vie de Jésus, IV, Œ. compl., t. IV, p. 117.
2 Partisan du spiritualisme. || Un philosophe spiritualiste.N. || Une spiritualiste. || Un spiritualiste (→ Étincelle, cit. 11).
3 D'une haute spiritualité (→ Romantique, cit. 10).
4 (1895, P. Bourget; angl. spiritualist). Vx. Du spiritisme. Spirite.
CONTR. Matérialiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Spiritualiste — Spiritualisme Le spiritualisme est une doctrine qui proclame la supériorité de l esprit sur la matière. Sommaire 1 Définition 1.1 Matérialisme et spiritualisme 2 Le spiritualisme au cours de l Histoire …   Wikipédia en Français

  • SPIRITUALISTE — n. des deux genres Celui, celle dont la doctrine est le spiritualisme. Descartes, Maine de Biran, Victor Cousin sont des spiritualistes. Par apposition, Un philosophe spiritualiste. Il se dit aussi adjectivement des Opinions et des doctrines des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SPIRITUALISTE — s. et adj. des deux genres Celui ou celle dont la doctrine est opposée au matérialisme …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • spiritualiste — (spi ri tu a li st ) s. m. et f. Celui ou celle dont la doctrine est le spiritualisme. •   Les hypothèses des spiritualistes, DESTUTT TRACY Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. III, p 522.    Adj. Les doctrines spiritualistes. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Eglise Spiritualiste — Église spiritualiste Entrée d’une Eglise spiritualiste en Écosse …   Wikipédia en Français

  • Église spiritualiste — Entrée d’une Église spiritualiste en Écosse …   Wikipédia en Français

  • Spiritualisme moderne anglo-saxon —  Ne pas confondre le Spiritualisme moderne, une religion des pays anglo saxons, avec le Spiritualisme (courant philosophique), ni avec le Spiritisme. Logo à l entrée d une Église spiritualiste à …   Wikipédia en Français

  • Florence Cook — Florence Eliza Cook (née le 3 juin 1856[N 1] à Cobham dans le Kent et décédée le 22 avril 1904 à Londres) était une médium anglaise célèbre pour avoir été la première Britannique à réaliser une « matérialisation… …   Wikipédia en Français

  • SPIRITUALISME — Caractérisé plus par une convergence d’inspiration que par le ralliement à un système, le spiritualisme désigne, au sens général, toute doctrine reconnaissant à la fois l’autonomie et la supériorité de l’esprit. De ce point de vue, l’élan… …   Encyclopédie Universelle

  • Codification spirite — Spiritisme (Allan Kardec)  Cet article traite du spiritisme quand il s agit de la doctrine morale codifiée par Allan Kardec. Lorsque le mot spiritisme est un terme générique désignant l invocation des esprits , consulter l article :… …   Wikipédia en Français